Le Oud – Inde

Au Nord du Kerala, nous avons été reçus par la société Arista Life qui a comme beau projet de faire du thé avec des feuilles de oud. Nous avons eu l’occasion de déguster ce thé si original, nous vous en parlons plus bas dans l’article. Cette entreprise est également productrice de « chips » de oud (bois de oud vendu en petits morceaux destinés à la fumigation) et d’huiles essentielles de oud.
Nous avons passé la journée au cœur de ce mystérieux produit, à le boire, le sentir, le toucher et l’inhaler en fumigation.


Le Oud artificiel et naturel


Une distinction qu’il est important de garder en tête est la différence entre oud naturel et artificiel. D’un côté le oud se produit suite à l’attaque de l’arbre par un insecte, de l’autre c’est suite à l’inoculation d’un produit directement dans l’arbre.


Le Oud naturel


Le oud provient de la réaction d’un arbre suite à la pénétration d’un insecte dans celui-ci. En effet, pour se protéger de cette attaque, l’arbre va développer une substance qui donnera cette couleur noire au bois. La substance, appelée le oud, est secrétée uniquement à l’endroit où l’insecte est passé. Ce phénomène n’est possible que pour la variété d’arbres Aquilaria et le climat idéal est celui du nord de l’inde (froid et humide), endroit propice au développement de cet insecte. C’est la raison pour laquelle la société Arista Life produit son oud dans la région d’Assam (au nord de l’inde) où seul du oud naturel se trouve.

Si l’insecte attaque l’arbre avant maturité (8 ans), l’arbre meurt. La production de oud naturel est lente et incertaine car on ne peut prédire le moment de l’attaque de l’insecte sur le bois. Des dizaines d’années peuvent s’écouler sans que le bois ne soit attaqué.


Le Oud artificiel


Pour entraîner la sécrétion du oud par l’arbre, un sérum est injecté dans le tronc et les branches (pour le oud naturel, seul le tronc est attaqué). Ce processus a lieu lorsque l’arbre est âgé de 8 ans et il est nécessaire d’attendre 2 ans avant de pouvoir prélever ensuite le oud. Pour injecter ce sérum, des petits trous sont percés à plusieurs endroits du tronc et des branchages et le liquide est injecté avec une seringue. Les trous sont ensuite rebouchés pour éviter la pénétration d’eau pouvant abîmer le oud.


La récolte du Oud :



L’inspection


Pour savoir si un arbre a été infecté par l’insecte (pour le oud naturel) le tronc est inspecté en perçant un trou dans celui-ci. La poudre en sortant est alors observée, si elle est noire, alors le bois a bien été infecté. Les inspections commencent lorsque les arbres sont âgés de 7 ans.


Coupe de l’arbre


Lorsque l’infection est avérée, l’arbre est abattu. Environ 5 kilos de oud peuvent être récupérés par arbre.


Prélèvement du Oud


Pour un arbre, 5 personnes travaillent dessus pendant plusieurs mois (2 mois environ) pour extraire le oud. En effet, à l’aide d’outils métalliques incurvés, ils retirent petit à petit le bois clair qui ne contient pas de oud. Il est plus aisé de prélever le bois de oud lorsqu’il est artificiel car les démarcations sont plus nettes.


Les qualités de oud :


Le oud naturel a de nombreuses qualités différentes tandis que le oud artificiel ne possède qu’une seule qualité.

Char : cette qualité est très rare, elle correspond aux morceaux de oud situés près des racines. L’aspect de ce oud est alors bien différent des autres morceaux de oud.

Triple super: cette qualité est considérée comme la meilleur qualité car le morceau de oud contient le moins de parties de bois blanches. Le prix est de 5000 dollars pour 1kg.

Double super : cette qualité est moins noire que la triple super. Son prix est d’environ 2200dollars pour 1kg.

Super : cette qualité correspond aux larges morceaux de bois possédants du oud en partie.


Les utilisations du oud :


Dans le thé



L’entreprise qui nous a accueilli, Arista Life, utilise les feuilles de oud pour en faire du thé pouvant être utile dans la médecine ayurvédique. En effet, les feuilles de oud seraient connues pour avoir de nombreuses propriétés, notamment antioxydantes. Ce thé est un mélange de feuilles de oud (50%), de thé vert (40%) et de feuilles de menthe (10%).

Arista Life possède 9000 arbres de oud (Aquilaria malaccensis) et 5 employés y travaillent quotidiennement et y assurent l’entretient des arbres. Les feuilles de oud sont récoltées une fois par mois pour la production de thé. Une fois les feuilles récoltées, elles subiront le même traitement que les feuilles de thé.


En fumigations


Les morceaux purs de oud sont utilisés pour être brûlés, surtout au moyen-Orient. Les demandes diffèrent selon les clients : au Qatar se sont les gros morceaux qui sont appréciés tandis qu’à Dubaï les petits morceaux ont la vedette. Malgré tout, ce sont les gros morceaux, plus rares, qui se vendent plus chers.


Olfaction de fumigations de deux qualités différentes :

La meilleure qualité (triple super) possède une grande quantité d’huile essentielle. Ses émanations lorsque le oud est brûlé sont très vanillées, liquoreuses, fruitées et accompagnées de notes de benjoin et d’iso eugenol.

La seconde qualité (double super) possédait quant à elle des notes caramélisées, encens avec un aspect boisé fumé et sec.


En Huiles Essentielles



Le bois de oud est également distillé pour obtenir de l’huile essentielle de oud. Seul le oud naturel est utilisé pour la distillation.

Le oud en lui-même est tellement onéreux que ce n’est pas directement lui qui est distillé mais les parties blanches retirées lors de l’extraction des parties noires infectées du bois. En effet, certaines parties du bois possèdent de très fines parties noires de oud mais ne peuvent pas être vendues telles quel pour les fumigations et seront donc utilisées pour l’hydrodistillation.

Les morceaux de bois contenant du oud sont donc coupés en petits morceaux de 2cm puis réduits en poudre pour être ensuite distillés durant 2 à 3 mois. Plusieurs fournées seront récoltées de cette distillation entraînant les différentes qualités d’huiles essentielles de oud disponibles. La première fournée, qui est la meilleure, est prélevée au bout d’une vingtaine de jours alors qu’au bout de 3 mois la dernière fournée contient beaucoup de cires et est considérée comme la plus mauvaise qualité (appelée Khadeem).

Le fait de conserver plusieurs années une huile essentielle de oud augmente sa valeur, c’est la raison pour laquelle elle est conservée un long moment dans des fûts d’aluminium.


Olfaction des différentes qualités d’huiles essentielles de oud :



Triple A++ [500$/12ml] : note cédrée, iso E super, facette humide, mousse avec un aspect vieux meuble en bois, réchauffé par un côté peau d’animal (sans le côté fécal), peau de chat et adoucit par une nuance d’héliotropine. L’odeur est ravivée par un côté eucalyptus, poivré, terpénique, pin, résineux.

Triple A [300$/12ml] : odeur fleurie et fruitée avec une prédominance de rose (geranium, citralé, citrus) et d’abricot, réchauffée par un nuance boisée, animale (chèvre) et noisette.

Khadeem [230$/12ml] : odeur moins facettée, plus animale avec un côté fromage, foin et vanillé.

Merci à Arista Life pour ces belles découvertes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *